Infos de la FSU

avant la fermeture des élections
Votez maintenant !
S'abonner à flux Infos de la FSU
Avec la FSU, pour la Fonction publique
Mis à jour : il y a 29 min 48 sec

Débat-live égalité professionnelle

dim, 20/11/2022 - 11:23

.fusion-countdown-1 {background-color:#a0ce4e;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash-wrapper{padding:5px;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-counter-wrapper{margin:0 calc(7.5px - 5px);font-size:18px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash{background-color:#333333;padding:0.6em 1.1em 0.6em 1.1em;border-radius:4px;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash.fusion-dash{border:0px solid #1d242d;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash-title,.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-heading{font-size:18px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-subheading{font-size:14px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-link{color:#ffffff;}Débat live Egalité Professionnelle0000Jour(s)00H00Min00Sec

La FSU est engagée depuis toujours pour l’égalité Femmes/hommes.

Partie prenante des mobilisations au coté des organisations féministes, la FSU porte aussi les revendications d’égalité dans toutes les instances.

Si de minces avancées ont pu être obtenues, le manque de volonté politique et de moyens retardent nos exigences d’égalité.

Face à la conception élitiste de l’égalité portée par le gouvernement, la FSU porte un projet ambitieux qui a pour objectif de s’attaquer aux racines des inégalités pour que rapidement l’égalité salariale devienne une réalité pour toutes.

La FSU organise le mardi 22 novembre, de 18h à 19H30, une soirée  d’analyse avec des chercheurs, des chercheuses, des militantes pour analyser les freins et déterminer les priorités pour agir.

Regardez le direct dès le 22 novembre 18h00, dans l’écran ci-dessous.

.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

Posez vos questions sur le sujet, aux intervenant-es, dès aujourd’hui et durant tout le direct !

.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-2{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Débat-live égalité professionnelle est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Guide : Les personnels en situation de handicap

jeu, 17/11/2022 - 15:48

Nous pouvons toutes et tous subir au long de notre carrière une situation qui nous expose à être, pour un temps ou de façon définitive, dans une situation d’empêchement d’exercer nos missions comme avant, du fait de la maladie (la sienne ou celles de nos proches) ou du handicap. C’est un droit de pouvoir continuer à travailler ou de commencer à travailler pour les personnes déjà en situation de handicap, quand cela est possible et de le faire dans des conditions adaptées à sa situation. Ces conditions sont caractérisées comme « raisonnables » par le défenseur des droits. Il y a donc un combat syndical à mener pour obliger l’employeur à se donner les moyens de dépasser les intentions de principe.

Cette question est au cœur de nos mandats parce qu’elle interroge les moyens de la solidarité sociale et parce qu’elle interroge les environnements de travail, leurs dysfonctionnements et parfois même leur toxicité pour l’ensemble des salariés. Connaître ses droits est également un pas vers la défense collective des salariés.
C’est une obligation pour l’employeur de favoriser le maintien en activité des personnels en situation de handicap. Cette obligation impose 6 % de salariés dits « bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE) ». La Fonction publique, dans ses trois versants, n’atteint pas cet objectif (5,44 % en 2021). L’Éducation Nationale est loin du compte et doit donc verser depuis peu, chaque année, une contribution au FIPHFP (presque 32 millions d’euros en 2022), organisme qui gère des aides financières pour l’adaptation des postes des BOE.

Ce guide est une boite à outils qui présente le cadre réglementaire opposable à l’administration. Vous y trouverez les droits des personnels BOE, les procédures à mettre en œuvre pour être reconnu BOE (RQTH, MDPH), les ressources hospitalières, le déroulement de carrière et les conditions d’aménagement de poste, l’aide sociale, les transports et l’accessibilité. Au-delà des aménagements matériels, il s’agit de travailler aussi sur les collectifs de travail et l’accompagnement des équipes.

Télécharger le guide

 

guide_handicap_site

L’article Guide : Les personnels en situation de handicap est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Engagée au quotidien les 19 et 25 novembre contre les violences faites aux femmes

jeu, 17/11/2022 - 15:19

Qu’elles surviennent dans la sphère privée ou publique, les violences faites aux femmes font désormais partie du débat public et politique. Les mobilisations féministes et syndicales depuis des années et le récent mouvement #MeToo ont permis une prise de conscience collective. La société est maintenant obligée d’entendre la parole des femmes et de prendre en compte collectivement les violences qu’elles subissent au quotidien et y trouver des solutions.

Mais entendre ne suffit pas !

TRACT FSU 25 nov22
.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Engagée au quotidien les 19 et 25 novembre contre les violences faites aux femmes est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Services publics, alternatives et écologie : novembre 2022

jeu, 17/11/2022 - 13:52

Répondre aux urgences sociales et environnementales : La FSU s’engage

Le constat est sans appel : les incendies, les records de température confirment les prévisions du GIEC, tandis que l’effondrement de la biodiversité s’accélère. Ces événements sont la traduction d’une hausse mondiale des émissions de CO2 qui se poursuit malgré les engagements pris lors de la COP21 à Paris. Comme l’ont défendu les manifestations pour le climat, il n’y a pas de planète B. Il est indispensable de tendre vers la sobriété et de rompre avec l’idée d’une croissance infinie. La recherche effrénée de profits et la mondialisation des échanges détruisent les écosystèmes et dérèglent le climat. Les plus pauvres, partout dans le monde, sont les premières victimes de ces dérèglements (cycle infernal des sécheresses et inondations, montée des eaux océaniques, pollution, accès à l’eau, au sol et à l’alimentation…) avec son cortège de malheurs et de migrations forcées.

4 page fsu ecologie_red

L’article Services publics, alternatives et écologie : novembre 2022 est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Communiqué intersyndical – Soutien à Sylvie et Aladin du lycée de Melle (79) : mobilisé·es devant le TA de Poitiers mardi 22 novembre !

mer, 16/11/2022 - 09:13

La mobilisation contre les E3C, premières épreuves du bac Blanquer, au début de l’année 2020, a été à l’origine d’une importante vague de répression anti-syndicale dans l’Éducation nationale. Parmi les réprimé.es, 4 enseignant.es du lycée Desfontaines de Melle, suspendu.es, puis sanctionné.es lors de CAPA disciplinaires dans lesquelles l’administration n’a jamais eu la majorité.

Nos organisations syndicales n’ont eu de cesse de dénoncer cette répression anti-syndicale à Melle, mais aussi à Dole, Clermont, Cahors, Rennes, Bobigny, Saint-Denis ou Bordeaux, et plus récemment à Reims et à Nanterre avec les cas de Frédéric Bianic, de la CGT éduc’action, et de Kai Terada, co-secrétaire de SUD éducation 92. Le 12 octobre 2020 elles étaient présentes lors du rassemblement organisé devant le rectorat de Poitiers à l’occasion des CAPA disciplinaires des 4 de Melle.

 

2223_1511_communiqué TA Melle 22 novembre

L’article Communiqué intersyndical – Soutien à Sylvie et Aladin du lycée de Melle (79) : mobilisé·es devant le TA de Poitiers mardi 22 novembre ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

La FSU engagée pour gagner contre les violences faites aux femmes au travail

mer, 16/11/2022 - 08:55

Cinq ans après l’onde de choc provoquée par #Meetoo dans le monde du travail et dans toutes les sociétés, la journée internationale 2022 contre les violences faites aux femmes permet cette année encore de dénoncer ensemble ce fléau qui sévit partout dans le monde.

Les violences sexistes et sexuelles sont à combattre et plus encore dans les zones de conflits armés où les viols sont toujours utilisés comme arme de guerre et où les droits à l’alimentation, à l’éducation, à la sécurité et à la santé régressent fortement – impactant plus massivement les femmes et les filles -.

En cette année 2022, la FSU salue le courage et la détermination des femmes iraniennes et du peuple iranien qui se soulèvent pour une société plus juste et égalitaire. La FSU rappelle aussi son soutien aux femmes afghanes en butte à un pouvoir autoritaire qui réduit toujours plus leurs droits, aux femmes ukrainiennes et russes et à toutes celles qui luttent pour de nouveaux droits. La FSU continuera de mener les combats pour les droits des femmes et pour une paix juste et durable car ils sont intimement liés.

En France, les slogans et les grandes déclarations du gouvernement sont ridicules tellement les faits et les chiffres sont révélateurs de son inaction : le nombre de féminicides a déjà dépassé celui de l’an passé, le harcèlement, les agressions sexuelles et les viols persistent au travail comme ailleurs. Les moyens donnés aux associations spécialisées sont très insuffisants comme ceux fléchés vers les services publics de l’éducation, la police et la justice.

Par la détermination de ses militantes et militants, la FSU a déjà obtenu la création des cellules d’écoute, la nomination de référentes violences sexistes et sexuelles (VSS) parmi les représentant-es des personnels aux CHSCT, une campagne de sensibilisation aux VSS, et la prise en compte des violences conjugales par les employeurs publics. Néanmoins, le manque de moyens dédiés et les freins existants dans de nombreux ministères impliquent que ces outils incontournables ne sont toujours pas opérationnels. La FSU continuera de défendre pied à pied toutes les mesures pour contraindre les employeurs publics à mener des politiques ambitieuses contre les violences faites aux femmes au travail.

La FSU s’associe au mouvement féministe pour exiger 2 milliards d’euros, pour gagner les moyens d’agir efficacement contre les violences sexistes et sexuelles, notamment pour créer des places d’hébergement pour protéger toutes les victimes et renforcer leur accompagnement.  Dans la fonction publique, la tolérance zéro et le devoir d’exemplarité des employeurs publics doit s’appliquer. Là encore le manque de volonté politique et de financement est largement en cause. Pour la FSU, les services publics doivent être renforcés pour orienter, protéger et accompagner toutes les femmes en situation de violences au travail et de violences conjugales.

A l’occasion du 25 novembre, journée internationale pour éradiquer les violences faites aux femmes, la FSU appelle à se mobiliser dans le cadre de la manifestation nationale aux cotés de NousToutes le 19 novembre, et à participer aux actions organisées autour du 25 novembre qui se déclineront sous toutes les formes décidées localement.

 

Les Lilas le 16 novembre 2022

 

2223_1611_cp_la_fsu_engagee_contre_les_violences_faites_aux_femmes_au_travail

L’article La FSU engagée pour gagner contre les violences faites aux femmes au travail est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

L’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grève dans les lycées professionnels le 17 novembre

lun, 14/11/2022 - 08:06

Les personnels des lycées professionnels et des lycées agricoles et maritimes se sont fortement mobilisés mardi 18 octobre et ont réussi une grève majoritaire qui a permis aux personnels d’exprimer clairement leur opposition à la réforme engagée par le président Macron et la ministre Carole Grandjean.

L’expertise des personnels de lycée professionnel que nous représentons est une évidence : ils connaissent les élèves et leur famille, maîtrisent les contenus de formations, certifient les diplômes et sont aussi dans une relation directe et régulière avec les entreprises qui accueillent nos élèves. Pour ces raisons légitimes, nos organisations syndicales ne peuvent pas valider le bilan présenté par le ministère et qui lui sert de base pour les concertations. Elles revendiquent un état des lieux partagé, honnête et rigoureux préalable, sans lequel elles considèrent inacceptable d’envisager une quelconque réforme.

 

intersyndicaleVP_9nov22_cp_20221112

L’article L’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grève dans les lycées professionnels le 17 novembre est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Expression Directe – La FSU engagée pour les droits des Femmes

dim, 13/11/2022 - 20:30
.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Expression Directe – La FSU engagée pour les droits des Femmes est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Débat-live Réforme de la Voie Professionnelle

mar, 08/11/2022 - 17:14

.fusion-countdown-1 {background-color:#a0ce4e;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash-wrapper{padding:5px;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-counter-wrapper{margin:0 calc(7.5px - 5px);font-size:18px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash{background-color:#333333;padding:0.6em 1.1em 0.6em 1.1em;border-radius:4px;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash.fusion-dash{border:0px solid #1d242d;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash-title,.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-heading{font-size:18px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-subheading{font-size:14px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-link{color:#ffffff;}Débat live Education PrioritaireQuel devenir? Enjeux et propositions0000Jour(s)00H00Min00Sec

La réforme des lycées professionnels est certainement l attaque la plus brutale contre le système éducatif. Elle présente des dangers graves pour l’avenir des personnels et l’existence même des établissements scolaires. C’est 1/3 de la jeunesse lycéenne, soit 650 000 élèves – les plus fragiles économiquement et scolairement qui risquent de payer le plus lourd tribu si elle advient. La FSU dans son ensemble a engagé un combat déterminé pour exiger le retrait de ce projet qui dépasse le seul cadre scolaire.

.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-2{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Débat-live Réforme de la Voie Professionnelle est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

4 pages spécial : le vote FSU, la voix des AESH !

lun, 07/11/2022 - 16:50

Invisibles les AESH ? C’est à l’évidence la volonté du gouvernement. Car si l’on reconnaissait vraiment l’utilité sociale de ces agent·es, alors il faudrait les rémunérer correctement et leur garantir de bien meilleures conditions de travail.
Ce n’est pas la politique suivie aujourd’hui.
La FSU a donc appelé, au cours de la dernière période, à de nombreuses actions qui ont permis de rendre ce combat plus visible et de défendre la catégorie. Du 1er au 8 décembre, c’est par le vote que l’occasion est donnée de faire de nouveau entendre la voix des AESH.
Voter tout court, faire en sorte que la participation soit la plus élevée possible, sera un signal fort adressé aux autorités : les AESH refusent de rester les invisibles que certains voudraient qu’elles et ils soient, elles et ils votent, elles et ils doivent être entendu·es.
Voter pour la FSU en particulier, c’est faire le lien entre le projet de société et la défense de la catégorie, intimement liés. La FSU s’engage à continuer d’organiser et de mobiliser les AESH, à les faire apparaître au grand jour comme des personnels dont les missions sont essentielles et à qui on doit donc reconnaissance et respect.
AESH, vous êtes essentiel.les, avec la FSU faites-vous entendre !


Benoît TESTE,
Secrétaire général de la FSU

4 pages FSU AESH élections pro
.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 0px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article 4 pages spécial : le vote FSU, la voix des AESH ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

7 lycées parisiens fermés, 14 autres impactés – Nous exigeons l’abandon immédiat de ce plan !

lun, 07/11/2022 - 14:39

Avec stupéfaction, les personnels de sept lycées parisiens ont appris que leur établissement allait fermer. C’est un fait inédit. Ce projet s’est mené dans le plus grand secret entre la Région Ile-de-France et le Rectorat de Paris.

Ce plan ne date pas d’hier. Ainsi, on peut lire dans un rapport de la Chambre régionale des comptes de mai 2021 que « le coût de fonctionnement des petites structures est élevé pour la région, en particulier à Paris ».

 

2022-11-08-Tract-intersyndical-fermeture-lycees-vdiff1

L’article 7 lycées parisiens fermés, 14 autres impactés – Nous exigeons l’abandon immédiat de ce plan ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Communiqué FSU du 04 novembre 2022

ven, 04/11/2022 - 20:33

La FSU dénonce les propos racistes tenus dans l’enceinte de l’Assemblée nationale par Grégoire de Fournas, député du Rassemblement national. Ses propos sont ignobles, indignes et inacceptables. Ils viennent rappeler que, dans la continuité du FN, le RN est toujours un parti raciste quelles que soient les manœuvres visant à lui donner une forme de « respectabilité ».

communique-de-presse-fsu-04_nov_22
.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Communiqué FSU du 04 novembre 2022 est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

La FSU exige l’égalité salariale maintenant !

ven, 04/11/2022 - 13:57

En France, à temps de travail équivalent l’écart de salaire entre les femmes et les hommes est de 15,8%. Selon Eurostat, cet écart s’est même renforcé de 1,3 % en dix ans et place notre pays en 23ème position, soit presque 3 points en dessous de la moyenne européenne. Symboliquement, à partir de ce vendredi 4 novembre, les femmes travaillent « gratuitement » jusqu’au 31 décembre.

la_fsu_exige_l_egalite_salariale_maintenant
.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article La FSU exige l’égalité salariale maintenant ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Le 10 novembre, engagé-es pour nos salaires et une autre répartition des richesses

mer, 02/11/2022 - 15:29

La FSU soutient les revendications des salarié-es de la RATP en grève le 10 novembre à l’appel d’une large intersyndicale et invite l’ensemble des secteurs professionnels à se mobiliser par des actions diversifiées pour obtenir des mesures générales d’augmentation des salaires. La FSU appelle en particulier à participer aux rassemblements unitaires, avec la CGT et Solidaires, d’ores et déjà programmés dans les départements le 10 novembre.

La FSU rappelle la légitimité des revendications salariales de tous les travailleurs-euses du privé comme du public dans le contexte d’inflation vécu par tou-tes. La FSU souligne, dans la situation sociale et économique du pays, l’importance de construire les conditions d’un mouvement social d’ensemble pour gagner une augmentation significative des salaires dans tous les secteurs d’activité. C’est un enjeu de juste partage des richesses.

C’est dans la même perspective de justice sociale que s’inscrit la grève pour la défense de l’enseignement professionnel public du 17 novembre.

Ces mobilisations doivent constituer des étapes vers une mobilisation plus large.

Les Lilas, le 02 novembre 2022

le_10_novembre_engagees_pour_nos_salaires_et_une_autre_repartition_des_richesses
.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 0px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Le 10 novembre, engagé-es pour nos salaires et une autre répartition des richesses est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.