Infos de la FSU

avant la fermeture des élections
Votez maintenant !
S'abonner à flux Infos de la FSU
Avec la FSU, pour la Fonction publique
Mis à jour : il y a 58 min 27 sec

Guide pour agir et défendre les droits des personnels de la Fonction publique

mer, 26/10/2022 - 20:07

Fonctionnaires et Contractuel-les: ce qu’il faut savoir aujourd’hui pour agir et mieux vous défendre

FSU-GUIDE FP-VERSION MONTÉE
.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 0px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Guide pour agir et défendre les droits des personnels de la Fonction publique est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

4 pages FSU : se battre pour des retraites dignes et solidaires !

mer, 26/10/2022 - 17:47

Une société solidaire !
La FSU est fondamentalement opposée au projet de réforme annoncé par le Président. Elle défend à l’inverse des évolutions indispensables et responsables, pour une réduction des inégalités et pour une amélioration du niveau de vie de tou-tes les retraité-es.

FSU - 4 pages retraites- octobre 2022
.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-2{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article 4 pages FSU : se battre pour des retraites dignes et solidaires ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

4 pages FSU : les salaires, c’est prioritaire !

mer, 26/10/2022 - 17:40

Pour la FSU, ce n’est pas le système de rémunération qui est « à bout de souffle », ce sont les politiques d’austérité !
La revalo, c’est maintenant !

4 pages salaires-2
.fusion-body .fusion-builder-column-2{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-2 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-2{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-2 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-2{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-2 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-3{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article 4 pages FSU : les salaires, c’est prioritaire ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Communiqué du Collectif Avortement en Europe, les femmes décident ! Oui à l’IVG dans la Constitution !

mer, 26/10/2022 - 09:09

Le droit à l’avortement ne fait l’objet d’aucune remise en cause en France, nous dit la Commission des lois du Sénat qui a rejeté le 12 octobre la proposition de loi constitutionnelle présentée par la sénatrice Mélanie Vogel et ses collègues visant à introduire le droit à l’avortement et la contraception dans la Constitution.

Certes, pour l’instant, quoique les opposant.e.s à l’avortement n’ont jamais lâché prise, sont très bien organisé.e.s et disposent de moyens considérables. Pour l’instant, car dans certains pays où l’extrême droite est arrivée au pouvoir, le droit à l’avortement a été effectivement remis en cause, la Hongrie, la Pologne en sont la démonstration. Qui aurait cru il y a quelques années que la Suède, de tradition sociale démocrate, en arriverait à voter pour un parti d’extrême droite dans une coalition prête à gouverner ?

Nous ne sommes pas, nous le savons bien, à l’abri en France de ce type de séisme.

 

L’article Communiqué du Collectif Avortement en Europe, les femmes décident ! Oui à l’IVG dans la Constitution ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Débat-live Éducation Prioritaire: quel devenir? Enjeux et Propositions

lun, 24/10/2022 - 15:26

.fusion-countdown-1 {background-color:#a0ce4e;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash-wrapper{padding:5px;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-counter-wrapper{margin:0 calc(7.5px - 5px);font-size:18px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash{background-color:#333333;padding:0.6em 1.1em 0.6em 1.1em;border-radius:4px;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash.fusion-dash{border:0px solid #1d242d;}.fusion-countdown-1 .fusion-dash-title,.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-heading{font-size:18px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-subheading{font-size:14px;color:#ffffff;}.fusion-countdown-1 .fusion-countdown-link{color:#ffffff;}Débat live Education PrioritaireQuel devenir? Enjeux et propositions0000Jour(s)00H00Min00Sec

Le gouvernement modèle progressivement un nouveau projet pour l’éducation prioritaire. Il prévoit des contrats locaux, et un fond d’innovation ouvert à tous, déconstruisant toute logique nationale, mais aussi toute approche fondée sur des critères sociaux.

La FSU organise le jeudi 17 novembre, de 18h à 19H30, une soirée  d’analyse avec des chercheurs, des parents et des enseignants pour comprendre les transformations en cours et déterminer les priorités pour agir.

En présence de Jean-Yves Rochex, professeur des universités à Paris 8, d’associations spécialistes ( OZP), de fédération de parents d’élèves ( FCPE), d’élu-e ( Maire de Malakoff) et de responsables départementaux et nationaux des syndicats de la FSU.

i. .fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-1{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-1 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-2{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

Retrouvez ci-dessous les actions menées localement par les sections départementales de la FSU, pour la semaine de l’Éducation Prioritaire, sessions 2022!

.fusion-body .fusion-builder-column-2{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 20px;}.fusion-builder-column-2 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-2{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-2 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-2{width:100% !important;order : 0;}.fusion-builder-column-2 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-3{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Débat-live Éducation Prioritaire: quel devenir? Enjeux et Propositions est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Communiqué unitaire Fonction Publique – Anthony Smith : Victoire pour une Fonction Publique au service de l’intérêt général !

lun, 24/10/2022 - 15:25

Nos organisations se félicitent de la décision du tribunal administratif de Nancy qui annule la sanction disciplinaire infligée à notre camarade Anthony Smith, inspecteur du travail.

Oui, cette affaire est purement politique !

Oui, les collusions à tous les niveaux et les carences du gouvernement sont patentes !

Oui, Anthony Smith avait raison d’exiger des masques FFP2 et des moyens pour assurer des conditions de travail dans le respect de la sécurité et de la santé d’aides à domicile mises en danger par leur employeur en pleine crise covid !

Oui, Anthony Smith n’a fait qu’exercer ses missions au service des usager∙es du service public !

 

2022.10.24 – Intersyndicale FP – Une grande victoire pour l’intérêt général A. SMITH – Inspection du travail

L’article Communiqué unitaire Fonction Publique – Anthony Smith : Victoire pour une Fonction Publique au service de l’intérêt général ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Mutations 2023 : le mépris comme ligne directrice du ministère !

lun, 24/10/2022 - 08:36

Le ministère de l’Education nationale fait le choix délibéré de mépriser les syndicats et, en définitive, les personnels. Trop c’est trop ! La FSU a claqué la porte du groupe de travail portant sur le bilan de la mise en œuvre des lignes directrices de gestion (LDG) mobilité le jeudi 20 octobre 2022.

Les documents préparatoires pour ce groupe de travail ont été envoyés aux organisations syndicales la veille au soir, pour un GT prévu le lendemain à 9h30. Ainsi, les représentant-es des organisations syndicales disposaient de moins de 15 heures, nuit comprise, pour consulter et analyser les quelques 70 pages et préparer leurs interventions.

La répétition de ce type de situations depuis la mise en place de la loi de transformation de la fonction publique est inacceptable. La FSU a décidé, face à ce mépris affiché du travail des organisations syndicales et devant l’impossibilité de défendre les personnels qu’elle représente, de quitter la réunion après une courte intervention.

La volonté délibérée d’écarter l’ensemble des organisations syndicales de toute discussion va plus loin que ce que préconise la loi TFP.

A un mois des élections professionnelles, c’est un très mauvais signe de la part de l’administration qui a la responsabilité de la réussite de celles-ci.

 

Les Lilas le 24 octobre 2022

 

2223_2410_cp_fsu_LDG

L’article Mutations 2023 : le mépris comme ligne directrice du ministère ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

La CGT et la FSU ont tenu à porter la colère des PLP aux concertations avant de quitter la séance

ven, 21/10/2022 - 16:05

Trois jours après une mobilisation historique dans les lycées professionnels où les personnels ont exprimé leur opposition forte au projet de réforme, le ministère a maintenu les concertations ce vendredi 21 octobre pour élaborer des pistes de mise en œuvre.

La CGT Éduc’action et le SNUEP-FSU y sont restés dix minutes pour redire la colère des personnels de lycées professionnels et ont quitté la salle. Elles ont relu la lettre ouverte envoyée au ministre qui, à ce jour, est restée lettre morte. Au final, les organisations syndicales qui refusent de négocier, dans le cadre imposé, représentent plus de 70 % des collègues.

La ministre a assuré devant une assemblée très attentive qu’aucune suppression de postes ne serait envisagée ! Qui peut croire cette parole ? Pour rappel, le même argument avait été avancé par le ministre Blanquer avec comme résultat la suppression de 1500 postes sur le quinquennat. Par ailleurs, la ministre a confirmé vouloir renforcer le développement de l’apprentissage et la mixité des publics.

Cette réforme est imposée de manière autoritaire et pyramidale sans qu’un diagnostic rigoureux sur les difficultés des élèves et des personnels n’ait été discuté. Ce qui, pour les organisations syndicales qui refusent de participer aux concertations de ce jour, est inacceptable. Nous ne saurions considérer que la seule et l’unique heure allouée aujourd’hui pour un prétendu bilan de la Transformation de la voie professionnelle peut être considérée comme sérieux. Nous exigeons du ministère de l’Éducation nationale le retrait de son projet de réforme et qu’il organise au plus vite de véritables groupes de travail en présence des syndicats des lycées professionnels, des organisations de parents d’élèves et de jeunesse.

Dans ce contexte et plus que jamais, nous rappelons notre soutien aux actions des personnels qui luttent contre les fermetures brutales de leurs lycées professionnels. La rentrée des congés scolaires sera l’occasion de multiplier les initiatives locales pour amplifier la mobilisation et réussir la journée de grève du 17 novembre.

Paris le 21 octobre 2022

CP 21 octobre 2022_snuep-cgt
[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

L’article La CGT et la FSU ont tenu à porter la colère des PLP aux concertations avant de quitter la séance est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Communiqué intersyndical – Une grève historique dans les lycées professionnels

ven, 21/10/2022 - 09:14

Les personnels de lycées professionnels et des lycées agricoles et maritimes se sont fortement mobilisés mardi 18 octobre pour réussir une grève majoritaire à l’appel d’une intersyndicale unitaire. Les actions, rassemblements et manifestations qui se sont déroulés sur l’ensemble du territoire ont permis aux personnels d’exprimer clairement leur opposition à la réforme engagée de manière autoritaire et pyramidale par le président Macron et la ministre Carole Grandjean. Il faut en finir avec ce mépris des PLP : le ministre de l’Éducation nationale et celui de l’Agriculture doivent entendre la colère des personnels et M. Pap Ndaye répondre à la lettre ouverte envoyée par l’intersyndicale.

L’expertise des personnels de lycées professionnels que nous représentons est une évidence : ils connaissent les élèves et leur famille, maîtrisent les contenus de formations, certifient les diplômes et sont aussi dans une relation directe et régulière avec les entreprises qui accueillent nos jeunes. Pour ces raisons légitimes, nos organisations syndicales demandent au ministre d’organiser des groupes de travail avec les syndicats des lycées professionnels pour établir un diagnostic sérieux et rigoureux sur l’ensemble des difficultés des élèves et des personnels. Sans cet état des lieux préalable, il est inacceptable d’envisager et d’imposer une quelconque réforme.

D’ores et déjà, nos organisations soutiennent les actions des établissements mobilisés notamment ceux qui viennent d’apprendre avec une grande brutalité leur fermeture en septembre 2023, à Paris comme dans le grand Est.

Pour cela, nos organisations appellent à une semaine d’action dès la rentrée pour multiplier les initiatives locales et amplifier la mobilisation. Chaque initiative intersyndicale comptera : HIS communes, Assemblées générales, communication auprès des parents et des acteurs locaux, campagne de signatures de la pétition, tractages…

Nos organisations appellent à une nouvelle journée de grève et de mobilisation le jeudi 17 novembre sous forme de rassemblements et de manifestations et exigent toujours le retrait du projet de réforme de la voie professionnelle.

Nos organisations syndicales ont décidé de se revoir le 9 novembre pour une nouvelle expression commune.

Montreuil, le 20 octobre 2022

 

CP intersyndical 20 octobre VD

L’article Communiqué intersyndical – Une grève historique dans les lycées professionnels est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Un PLFSS 2023 sans moyens qui va aggraver une situation déjà catastrophique !

ven, 21/10/2022 - 08:39

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2023, en débat à l’Assemblée nationale, est relativement sans surprise puisqu’il s’inscrit dans l’objectif de 3 % du pacte de responsabilité imposé par le Gouvernement.

Même si l’Objectif national de dépenses assurance maladie (ONDAM) augmente de 3,7 % et rééquilibre les moyens, entre les établissements de santé (+ 4,1 %), le médico-social (+ 5,1 %) et la médecine libérale au niveau des soins de ville (+ 2,9 %), il est inférieur à l’inflation prévue, ce qui signifie  une nouvelle baisse des moyens.

 

20221018_PLFSS_Communiqué

L’article Un PLFSS 2023 sans moyens qui va aggraver une situation déjà catastrophique ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Tribune collective pour la taxation des superprofits

lun, 17/10/2022 - 12:12

 

Une tribune pour la taxation des superprofits a l‘initiative d’oxfam et dont la FSU est signataire (liste des orgas en fin d’article) est publiée ici : https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/nous-ne-demandons-pas-d-argent-magique-juste-de-taxer-les-superprofits_208993.html

L’article Tribune collective pour la taxation des superprofits est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Manifestations samedi 19 novembre 2022 à Paris et partout en France

lun, 17/10/2022 - 09:53

Le collectif #NousToutes et l’ensemble des associations féministes et organisations syndicales signataires de ce texte appellent tous•tes celles et ceux qui veulent en finir avec les violences sexistes et sexuelles à manifester le samedi 19 novembre 2022 à Paris et partout en France. La mobilisation continuera toute la semaine jusqu’au 25 novembre, date de la journée mondiale de lutte contre les violences à l’égard des femmes.

En 2022, les violences sexistes et sexuelles restent massives. Elles abîment et parfois brisent la vie de millions de femmes, de personnes LGBTQIA+, d’enfants, de familles. Face à cette réalité, une prise de conscience collective a eu lieu. Mais elle n’est pas suffisante. Alors qu’il est maintenant devenu évident que le président de la République et ses gouvernements sont en décalage avec les attentes de la société sur ces questions et ne mènent pas de politiques publiques adaptées à l’enjeu, nous appelons la société toute entière à se mobiliser, dans chaque ville, chaque école, chaque université, chaque établissement de santé, chaque entreprise, chaque parti politique, et sur les réseaux sociaux.

 

Appel à la manifestation #NousToutes 19 Novembre 2022

L’article Manifestations samedi 19 novembre 2022 à Paris et partout en France est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Mobilisations et grèves le 18 octobre – Pour le droit de grève, nos salaires et nos retraites, l’égalité femmes hommes, les services publics et la Fonction publique

ven, 14/10/2022 - 15:46

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires de la Fonction publique s’inscrivent dans la journée de mobilisation interprofessionnelle du 18 octobre prochain.

Solidaires des salariés de la pétrochimie, nous condamnons les réquisitions ordonnées par le gouvernement. Le droit de grève, pour les salariés du privé comme du public, est un droit garanti par la Constitution. Nous appelons à le défendre.

Comme dans toutes les branches professionnelles, nos organisations exigent du gouvernement une revalorisation significative et immédiate des traitements, des salaires, des pensions et des retraites, des personnels actifs et retraités de la Fonction publique. En ne consentant qu’à une revalorisation de 3,5 % de la valeur du point d’indice – quasiment gelée depuis plus d’une décennie – déjà consommée par la flambée des prix, le gouvernement organise un nouveau recul du pouvoir d’achat des agents publics. C’est inacceptable.

2022.10.14 -Texte unitaire – Appel au 18
.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;margin-top : 0px;margin-bottom : 0px;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {padding-top : 0px !important;padding-right : 0px !important;margin-right : 1.92%;padding-bottom : 0px !important;padding-left : 0px !important;margin-left : 1.92%;}@media only screen and (max-width:1024px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}@media only screen and (max-width:850px) {.fusion-body .fusion-builder-column-0{width:100% !important;}.fusion-builder-column-0 > .fusion-column-wrapper {margin-right : 1.92%;margin-left : 1.92%;}}.fusion-body .fusion-flex-container.fusion-builder-row-1{ padding-top : 0px;margin-top : 0px;padding-right : 0px;padding-bottom : 0px;margin-bottom : 0px;padding-left : 0px;}

L’article Mobilisations et grèves le 18 octobre – Pour le droit de grève, nos salaires et nos retraites, l’égalité femmes hommes, les services publics et la Fonction publique est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Communiqué intersyndical – Mobilisations et grèves le 18 octobre pour l’augmentation des salaires et la défense du droit de grève

jeu, 13/10/2022 - 18:37

Que ce soit dans les raffineries, l’agroalimentaire, les crèches, les transports publics, l’énergie et nucléaire, les organismes sociaux, les banque-assurances, les services informatiques, la maintenance industrielle, l’éducation, la santé, le commerce, la métallurgie… les salarié.e.s de très nombreux secteurs professionnels se mobilisent depuis des mois dans leurs entreprises ou leurs services pour revendiquer et gagner de légitimes augmentations de salaire, de meilleures conditions de travail, des emplois de qualité. Les jeunes se mobilisent aussi, pour leurs conditions de vie et d’études ainsi que pour une réforme des bourses ambitieuse.

Le mouvement des lycées professionnels, d’ores et déjà décidé pour le 18 octobre, s’inscrit dans cette dynamique.

Pourtant et alors qu’elles réalisent d’énormes profits, les entreprises de la branche Pétrole, en particulier Total ou Exxon, refusent d’accéder, aux exigences des salarié.e.s massivement mobilisés par l’ouverture immédiate d’une négociation sérieuse. Ces dernier.e.s réclament avant tout le rattrapage de l’inflation et une meilleure répartition des richesses créées par les travailleuses et travailleurs, alors que des milliards d’euros de dividendes ont été versés aux actionnaires.

C’est cette situation de blocage patronal qui crée aujourd’hui la pénurie de carburants. Mardi dernier, une limite a été franchie par le gouvernement, annonçant faire procéder aux réquisitions des salarié.e.s des raffineries et dépôts par les préfectures. Elles sont en cours depuis hier. Cette procédure déjà condamnée par l’OIT constitue une atteinte inacceptable au droit constitutionnel de grève et aux libertés fondamentales.

La mobilisation gagne des secteurs de plus en plus nombreux dans le privé comme dans le public. Elles et ils obtiennent par leurs actions avec leurs organisations syndicales l’ouverture de nouvelles négociations et des avancées salariales significatives. C’est aujourd’hui qu’il faut se mobiliser dans tous les secteurs professionnels, public comme privé.

C’est pourquoi les organisations syndicales et les organisations de jeunesse signataires décident d’appeler ensemble les travailleuses et travailleurs et la jeunesse à la mobilisation y compris par la grève le mardi 18 octobre pour l’augmentation des salaires, des pensions et minima sociaux, et l’amélioration des conditions de vie et d’études.

Elles appellent également les salarié.e.s, les retraité.e.s, les privé.e.s d’emploi et la jeunesse à se mobiliser pour la défense du droit de grève en participant aux rassemblements organisés devant les préfectures et sous-préfectures.

Le 18 octobre, elles s’engagent à organiser partout avec les jeunes et les salarié.e.s des différents secteurs professionnels des mobilisations et actions, dans les entreprises et les services.

 

Montreuil le 13 octobre 2022

 

2223_1310_CP Intersyndical_appel_action_18_10_22

 

L’article Communiqué intersyndical – Mobilisations et grèves le 18 octobre pour l’augmentation des salaires et la défense du droit de grève est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Déclaration intersyndicale CGT, FSU, FO, SE-UNSA, SNALC, Sud Éducation, FCPE au CSE du 13 octobre 2022

jeu, 13/10/2022 - 10:48

Monsieur le Ministre,

Les  organisations CGT, FSU, FO, SE-UNSA, SNALC, Sud Éducation, FCPE expriment leur étonnement devant votre absence d’expression vis-à-vis des annonces sur la réforme de la voie professionnelle.

Les personnels des lycées professionnels découvrent au fil des interventions présidentielles les mesures phares d’une réforme qui s’impose sans concertation : augmentation de 50 % de la durée des stages, gratification des élèves, révision des cartes de formation et autonomie des établissements.

L’augmentation du  temps de stage entraînera moins d’heures d’enseignement dans nos lycées. Sous couvert d’autonomie renforcée, des expérimentations pourront être menées permettant de ne pas respecter les grilles horaires disciplinaires nationales. Le français et les maths seraient à privilégier car considérés comme des « savoirs fondamentaux ».

Que restera-t-il alors pour les autres enseignements généraux qui favorisent l’émancipation des élèves ?  La volonté de renvoyer la ventilation du volume d’enseignement général au niveau local impliquerait une remise en cause du caractère national des diplômes professionnels. Nos organisations syndicales sont fermement attachées au principe d’égalité de notre école républicaine et revendiquent le maintien d’une grille horaire nationale pour toutes les filières professionnelles. Elles sont attachées à la dimension émancipatrice de la formation des jeunes à laquelle participent toutes les disciplines.

La diminution du temps scolaire et la disparition de certaines formations avec la restructuration des cartes de formation, percuteront notamment les enseignant-es de matières professionnelles, pour qui le président a déjà annoncé un vaste plan de reconversion.

Les fermetures et ouvertures de filières dans les établissements seraient décidées uniquement au prisme des besoins locaux de main-d’œuvre, ce qui va considérablement réduire les choix de formation des élèves. Nous refusons que l’avenir professionnel de nos jeunes lycéen-nes soit conditionné à des métiers en tension pour la plupart en raison de leurs conditions salariales et de travail déplorables.

Pour nos organisations, la  carte des formations doit évoluer dans l’intérêt général du pays au prisme des grands enjeux écologiques, de la prise en charge du grand âge, de la nécessaire réindustrialisation, du numérique…

D’aucune façon, elle ne doit se restreindre à la seule mise en adéquation avec les besoins économiques immédiats et locaux des entreprises : chaque jeune, quel que soit le lieu géographique de son lycée professionnel, doit pouvoir trouver la formation de son choix.

Nombreuses sont les entreprises qui ne peuvent pas proposer à nos élèves l’intégralité des plateaux techniques et des activités développées dans leur filière professionnelle. Seuls les lycées professionnels forment à l’ensemble des savoirs et savoir-faire indispensables à l’obtention d’un diplôme et à une meilleure insertion professionnelle ou à des poursuites d’études réussies.

Ce projet veut imposer dès la classe de 5ème de collège un dispositif « avenir » consistant à dédier une demi-journée par semaine pour découvrir les métiers et les entreprises. Pour nos organisations, il faut renforcer les missions et le nombre de personnels d’orientation et préparer les collégien-nes à tous les parcours d’orientation sans exception.

Monsieur le Ministre, nos organisations CGT, FSU, FO, SE-UNSA, SNALC, Sud Éducation, FCPE attendent des réponses de votre part quant aux inquiétudes d’une profession déjà fatiguée et malmenée par la réforme de 2018.

La réforme des lycées professionnels que veut imposer le président E. Macron aux élèves et aux personnels de lycées professionnels constitue un véritable danger pour l’avenir d’un tiers de la jeunesse lycéenne, pour nos métiers et pour la formation professionnelle initiale.

Nos organisations appellent à une grève d’ampleur le 18 octobre, avec le soutien de la FCPE, et à construire collectivement les suites de cette première étape de mobilisation jusqu’au retrait de ce projet de contre-réforme.

 

declaration intersyndicale LP_CSE13102022-Def

L’article Déclaration intersyndicale CGT, FSU, FO, SE-UNSA, SNALC, Sud Éducation, FCPE au CSE du 13 octobre 2022 est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Le gouvernement et le patronat doivent augmenter les salaires !

mer, 12/10/2022 - 18:54

La FSU réaffirme son soutien aux salarié-es des raffineries, et plus largement du secteur de l’énergie, en grève pour porter leurs revendications d’augmentation des salaires, actuellement rongés par l’inflation, alors que les multinationales qui les emploient distribuent à leurs actionnaires des milliards de dividendes issus des superprofits qu’elles réalisent à la faveur de la crise énergétique. Le patronat et le gouvernement doivent entendre l’exigence de justice sociale qui s’exprime !

Le gouvernement vient de décider de porter une atteinte grave au droit de grève des salarié-es d’Esso-ExxonMobil en ordonnant le recours à leur réquisition. La FSU condamne fermement cette nouvelle dérive autoritaire et se joint aux différentes initiatives locales en soutien à la grève dans les raffineries.

La FSU rappelle la légitimité des revendications salariales de tou-tes les travailleurs-euses du privé comme du public dans le contexte d’inflation vécu par tou-tes.

La FSU souligne, dans la situation sociale et économique du pays, l’importance de construire les conditions d’un mouvement social d’ensemble pour gagner une augmentation significative des salaires dans tous les secteurs d’activité. C’est un enjeu de juste partage des richesses.

C’est dans la même perspective de justice sociale que s’inscrit la grève pour la défense de l’enseignement professionnel public du 18 octobre.

Ces mobilisations doivent constituer des étapes vers une mobilisation plus large.

Les Lilas le 12 octobre 2022

 

2223_1210_Le_ gouvernement_et_le_patronat_ doivent_ augmenter_les_ salaires

L’article Le gouvernement et le patronat doivent augmenter les salaires ! est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Communiqué Intersyndical – Pourquoi nos fédérations de l’éducation appellent à la réussite de la grève du 18 octobre dans la voie professionnelle

mer, 12/10/2022 - 09:05

Pour nos fédérations, l’égalité n’est pas un slogan mais une valeur forte que nous portons et que nous avons le devoir de faire vivre.

Nos fédérations se mobilisent au quotidien pour construire une École où tous les élèves, quelles que soient leurs conditions sociales, leurs origines, leur lieu de scolarité bénéficient d’un enseignement ambitieux et émancipateur dans le cadre d’un service public de qualité.

En une décennie, la voie professionnelle a subi trois réformes, la dernière datant de 2018. Ces réformes ont amené de profonds changements sans avoir tiré un quelconque bilan.

Le projet du président Macron de transformer les lycées professionnels sur le modèle de l’apprentissage constitue un véritable danger pour l’avenir scolaire et professionnel d’1/3 de la jeunesse lycéenne – celle-là même qui concentre le plus de difficultés sociales, économiques et scolaires – Augmenter le nombre de semaines de stage c’est le risque de centaines d’heures d’enseignement en moins pour les jeunes qui en ont le plus besoin. C’est aussi compromettre leur réussite aux examens et leurs poursuites d’études alors même que le diplôme est toujours un rempart contre les risques de chômage.

Nous refusons que les ouvertures et fermetures de filières soient décidées uniquement au prisme des besoins locaux et immédiats des entreprises de proximité : chaque élève, quel que soit son lieu de vie, doit pouvoir accéder à une formation professionnelle de son choix et toutes et tous doivent bénéficier d’un cadrage national des volumes horaires disciplinaires. Les personnels qui s’engagent au quotidien pour faire réussir toutes et tous les élèves doivent être conforté-es dans leur métier et la voie professionnelle renforcée dans son ensemble.

Le projet de réforme des lycées professionnels tel que le dessine le président de la République est  très éloigné de ce que nous portons. C’est pourquoi nos fédérations de l’éducation appellent à la réussite de la grève du 18 octobre : première étape de la mobilisation pour obtenir le retrait de ce projet.

Pour nos organisations, les lycées professionnels doivent être renforcés, et il faut conforter le rôle de celles et ceux qui y travaillent pour assurer la réussite de toutes et tous les élèves, ce qui passe notamment par l’accès à un premier niveau de certification par un diplôme.

Des préavis de grèves sont déposés par nos fédérations afin de couvrir tous les personnels qui souhaitent s’associer à cette mobilisation, pour la défense de l’Ecole républicaine.

 

Le 12 octobre 2022

 

Expression_intersyndicale_VP_12_10_2022

L’article Communiqué Intersyndical – Pourquoi nos fédérations de l’éducation appellent à la réussite de la grève du 18 octobre dans la voie professionnelle est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Courrier intersyndical au Ministre NDIAYE sur la rémunération des AESH

lun, 10/10/2022 - 15:17

Les Lilas le 10 octobre 2022

 

Monsieur Pap Ndiaye

Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse

110, rue de Grenelle

75357 Paris 07 SP

 

Objet : demande daudience sur la rémunération des AESH

 

Monsieur le Ministre,

Cette rentrée est loin d’avoir été réussie pour les AESH qui exercent dans des conditions quasi insoutenables, engendrant souffrance au travail et parfois même démissions. Pourtant, par leur professionnalisme, les AESH contribuent pleinement à la réussite de la scolarisation des élèves en situation de handicap.

Lors de la conférence de presse sur le PLF 2023, vous avez annoncé la création de 4 000 nouveaux emplois d’AESH à la rentrée 2023, tout en faisant abstraction de la nécessaire revalorisation de leur rémunération. Or les académies ne pourront recruter qu’à condition de meilleures perspectives de salaire et d’emploi pour les AESH.

C’est pourquoi, conformément aux engagements pris par vos services lors de l’audience intersyndicale du 19 juillet dernier, nos organisations syndicales exigent la tenue immédiate d’un groupe de travail pour avancer sur les conditions de rémunérations des AESH, étant entendu que nous revendiquons à terme, pour ces agent-es, un emploi sous statut de la Fonction publique de catégorie B.

La grille indiciaire des AESH est devenue totalement obsolète en moins d’un an et ce n’est pas faute d’avoir alerté sur ce risque. Actuellement, seulement 3 points d’indice séparent une ou un AESH en CDI dans sa 9ème année d’exercice d’une ou d’un AESH dans sa 1ère année de CDD, alors qu’à l’application de la grille cet écart était de 20 points. Les deux premiers échelons correspondent aujourd’hui au traitement minimum dans la Fonction publique.

Nous vous alertons sur la situation de grande pauvreté dans laquelle sont plongé-es des milliers d’AESH dans le contexte très inflationniste actuel. Ce tassement de la grille supprime  toute réévaluation et la reconnaissance de l’expérience professionnelle pour les AESH. C’est inacceptable !

Par ailleurs, nous profiterons de cette audience pour échanger sur d’autres points et évoquer d’autres problématiques concernant les AESH pour lesquelles nous attendons des avancées.

Dans l’attente d’une réponse favorable à notre demande d’audience, nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre attachement sincère au service public d’éducation.

Pour l’Intersyndicale AESH

 

https://fsu.fr/courrier-intersyndical-au-ministre-ndiaye-sur-la-remuneration-des-aesh/

L’article Courrier intersyndical au Ministre NDIAYE sur la rémunération des AESH est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.

Personnels en situation de handicap

lun, 10/10/2022 - 09:24

Début décembre auront lieu les prochaines élections professionnelles pour tou-tes les agent-es des trois fonctions publiques.

Vraiment tous et toutes ? Ce n’est pas certain ! En effet, il se peut qu’un certain nombre de nos collègues ne puissent pas voter faute d’avoir des logiciels accessibles pour pouvoir voter !

La FSU est intervenue lors de la réunion du comité de pilotage et de suivi du 4 octobre 2022,  concernant la politique handicap des personnels pour dénoncer le manque de moyens de la MIPH (Mission à l’Intégration des Personnels Handicapés).

L’effectif de cinq personnes pour piloter et suivre la politique handicap des personnels du Ministère de l’Education Nationale (incluant les personnels Jeunesse et Sport) et les personnels du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche est ridiculement insuffisant. Comment ne pas s’étonner alors de l’important turn-over dans ce service, lié à sa charge de travail ?

La FSU demande le renforcement des moyens de la MIPH et de ses relais en académie afin qu’elle puisse exercer correctement ses missions et parvenir notamment à augmenter le taux d’emploi qui est actuellement inférieur à 4 % (le taux légal est de 6%), engendrant une « amende » de plus de 30 millions d’euros.

La FSU a rappelé aussi lors de cette réunion, l’obligation de financement des aménagements par l’employeur. Celui-ci ne peut se dégager de sa responsabilité, quels que soient les financements qu’il ait reçu ou pas !

Les Lilas le 10 octobre 2022

L’article Personnels en situation de handicap est apparu en premier sur Fédération Syndicale Unitaire.