Réunion des adjoints gestionnaires et des CE à la région le 29 novembre 2019

DECLARATION SNASUB FSU IDF

Madame La Présidente,

Depuis votre arrivée en 2015 à la tête de la Région, vous nous avez affirmé plusieurs fois que tout devait changer pour améliorer le fonctionnement des lycées.

En effet, tout a changé mais plus rien ne fonctionne.

Plusieurs dossiers le démontrent :
 

  • Pour obtenir une subvention de travaux, une convention contraignante nous a été imposée pour fluidifier le circuit. Résultat : les subventions n'arrivent plus dans les lycées et l'entretien courant ainsi que les travaux urgents ne sont plus réalisés..

Les délais d'intervention des marchés à bon de commande sont trop longs.
Les ingénieurs territoriaux ne se déplacent plus dans les établissements, ne donnent plus de conseils, nous résolvons les problèmes  de sécurité dans l'urgence et nous sommes toujours à la limite de graves dysfonctionnements.
 

  • Avec la nouvelle ponction sur le SRH financée par les familles et commensaux, le reversement de la restauration pour alimenter les dépenses courantes de fonctionnement se réduit. Un vrai casse-tête pour construire les budgets

Le dispositif Équitables devient une usine à gaz et met en péril toute innovation alimentaire comme le bio.
 

  • Une centrale d'achat régionale créée sans concertation ni discussion avec les collègues gérant les groupements de commande existants. 

Cette reprise en main des achats nous dépossède de notre autonomie financière.
 

  • L'arrivée du numérique pour les manuels scolaires présentée comme un geste fort envers les élèves a pris du retard et entraîne des difficultés d'enseignement.

Cette décision politique unilatérale est entièrement supportée par des fonctionnaires d'état (proviseur adjoint et gestionnaire) dans sa mise en œuvre et dans son utilisation.

 

  • La gestion des agents techniques est aussi problématique en raison d'un absentéisme énorme, des décisions prises sans concertation par les antennes et des consignes extravagantes données aux chefs d'équipe parfois contraires à celles que nous pouvons leur donner.

Les établissements " audités "  se sont vu ôter des moyens humains et le gestionnaire doit réorganiser les services en jonglant entre les remplacements, les occupations des salles dont vous ne tenez absolument pas compte.
 

  • Une réorganisation des services de la Région qui ne nous permet plus de savoir qui fait quoi et pendant combien de temps. Nos courriers restent sans réponse.

Cette énumération n'est pas plaisante mais elle montre les difficultés auxquelles sont confrontés les adjoints gestionnaires tous les jours

En conclusion, le manque de concertation, le refus de prendre en compte nos observations lors des groupes de travail où nous venons uniquement pour de la représentation, nous amène  à constater  que la vie de l'élève au Lycée se dégrade.
Ce ne sont pas les effets d'annonce qui règlent les problèmes quotidiens.
Madame La Présidente dans un contexte social difficile  ne pensez vous pas que la réussite scolaire de nos élèves implique des actions communes ? Le SNASUB en est convaincu.