Communiqué des personnels du lycée Le Corbusier (Aubervilliers)

LE CORBUSIER SOLIDAIRE ET EN COLÈRE

 

Nous, professeurs et membres du personnel du Lycée Le Corbusier d’Aubervilliers, avons décidé ce matin, vendredi 7 décembre 2018, de nous mettre en grève, en raison des décisions gouvernementales qui ne cessent de détériorer les métiers que nous exerçons.

Nous nous opposons depuis l’année dernière à la réforme du lycée, du baccalauréat et à la mise en place du dispositif Parcoursup par le présent gouvernement. Nous refusons un algorithme de sélection qui accroît les discriminations à l’égard des élèves, notamment dans les établissements publics de Seine-Saint-Denis, et un cursus qui cloisonne leur avenir. La suppression des filières et le contrôle continu crée une concurrence illégitime entre lycées. La suppression constante de moyens dans le secondaire et dans le supérieur dégrade nos conditions de travail et la formation dispensée aux élèves. Les suppressions de postes annoncées ne feront qu’aggraver davantage la situation présente.

La violence de la réaction policière et le mépris du gouvernement qui refuse d’entendre les revendications et les inquiétudes des lycéens sont disproportionnées et illégitimes. La brutalité et l’aveuglement ne sauraient constituer une réponse recevable aux manifestations de cette semaine : elles mettent en danger la sécurité des élèves. Nos engagements éducatifs et nos missions nous feront toujours préférer le dialogue et refuser  l’inflation répressive.

Le mépris et le manque de dialogue actuels du gouvernement sont une constante vis-à-vis des personnels de l’Education nationale qui voient leur pouvoir d’achat baisser depuis des années, leurs salaires gelés, leur métier déconsidéré, leur formation malmenée.

Voilà pourquoi nous sommes en grève aujourd’hui. Nous voulons apporter notre soutien aux revendications lycéennes et étudiantes que nous considérons comme légitimes. Nous réclamons aussi l’abandon d’une politique qui brade le service public d’éducation. Nous voulons :

  • Le retrait de la réforme des lycées et du baccalauréat
  • L’abandon de la plateforme Parcoursup
  • Une revalorisation financière et statutaire de nos métiers
  • L’ouverture d’un dialogue social et la fin des violences contre les manifestants

Lycée Le Corbusier, Aubervilliers (93)