Point sanitaire Académie de Créteil du 04/01/22

 

Le secretaire général, pour justifier la diffusion du protocole la veille au soir du lundi de la rentrée, nous a rappelé que la chronologie des faits a entraîné une information tardive à la communauté éducative (le 2 janvier veille de la rentrée) et que le calendrier était contraint par les réunions ministérielles et la mise en place du nouveau protocole le 28 décembre.

Nous avons dénoncé ce nouveau mépris (annonce tardive et par la presse) et ses justifications dans le même registre que celles avancées par nos élèves quand ils n’ont pas fait leur travail à la date demandée. De même, nous avons dénoncé le prof bashing entretenu par l’utilisation du terme «absentéisme » par nos dirigeants, relayés par les médias

Mesures concernant la continuité du service public:

Le remplacement : il est prévu le recrutement de 90000 HSE =   pour du personnel AED pour de la surveillance et de l’aide au tracing (y compris de cours à distance de professeurs en télétravail retransmis), des devoirs faits.... seulement voilà ... les AED sont eux aussi parfois malades ou cas contacts, voire sont étudiants ..

100 ETP pour le second degré (transformés en HSE pour remplacement à l’interne) et recrutement de contractuels dès bac+2, il nous a été annoncé que des personnels étaient déjà reçus par les IPR afin de faire une vérification de leur capacité à enseigner. Cette « promesse » nous a pas convaincu pour un retour à un peu plus d’enseignement à nos élèves, tant les besoins en remplacement y compris prévus d’avance comme les congés maternité ne sont pas couvert depuis de nombreux mois dans notre académie.

Recrutement de 100 ETS pour le 1er degré, à bac+2, les contrats iront jusqu'aux vacances de Pâques.

Recrutement d’un vacataire par circonscription pour un renfort administratif liée à la crise sanitaire

Le télétravail pour les personnels administratifs peut être proposé par les chefs si les agents le demandent aux deux conditions réunies suivantes : si leur tâche est télétravaillable et si c’est compatible avec l’intérêt du service.

Suspension des obligations administratives et enquêtes en dehors du sanitaire pour les chefs de service

Suspension des formations (non pas pour éviter les risques de contamination mais pour avoir un maximum de collègues devant élèves), les absences autre que pour raison médicale et tracing sont supprimées.

Mesures de prévention

La non refonte de la liste des personnels fragiles devant télétravailler ou mis en ASA a été dénoncée comme une mise en danger de certains collègues.

Les autotests pour les personnels : 2 autotests par personnel par semaine. Les DSDEN disposent des stocks. S’il n’y en a pas dans les établissements, il faut les demander aux DASEN et être vigilants sur les dates de péremptions des anciennes dotations.

L'idée soulevée par la FSU d'un recensement des salles qui ne peuvent pas être aérées correctement est retenue afin de cibler les besoins en purificateurs d'air. (Demandé depuis 2 ans)

Les capteurs CO2 : la restauration scolaire en priorité. Nous n’avons pas eu les résultats de l’enquête flash lancée en décembre par le rectorat pour faire l’inventaire des détecteurs de CO2 dans l’académie. Elle ne doit pas être présentable….

La plupart des établissements n’en ayant qu’un et les établissements les mieux dotés de l’académie en ont 10 (payés sur fond propre) et ceux-ci nous annoncent des taux de 1500 ppm régulièrement atteints, y compris fenêtres ouvertes.

Les préfets seraient appelés à la rescousse pour augmenter l'efficacité de la couverture en détecteurs de CO2.

https://twitter.com/ChsctFsu/status/1478634905483550721?s=20

https://twitter.com/ChsctFsu/status/1477741275403198469?s=20

Entretien : Nous avons évoqué la non application du protocole dans certains établissement faute de personnels des collectivités territoriales.

Dans le second degré, nous avons demandé le passage au niveau 3 dans le second degré, des critères clairs de passage d’un niveau à l’autre (évidemment ils ne sont pas scientifiques).

Le SNES demande à ce que ces demi jauges soient mise en place à l’échelle de la classe, un jour sur 2, ou matin/après-midi si pas de transport : d’une part car cela protège davantage l’ensemble des occupants présents dans la salle au volume d’air restreint, d’autre part car sur un plan pédagogique, cela permet d’avancer plus vite dans les programmes, le professeurs pouvant demander à la demi-classe chez elle de faire du travail en amont ou en aval des cours en présentiel, et parce que le professeur peut faire travailler avec plus d’efficacité, de participation et de suivi individuel les élèves dans un demi groupe.

Les projets de cours en demi jauge en établissement, suggérés par certains chefs d’établissement sauf en terminale, d’une part laissent 35 élèves et 1 professeur dans des salles au volume restreint, d’autre part assument que la scolarité en seconde et première est moins « importante » qu’en terminale…. Terminales qui de toute façon sont dans des classes mitées par des absences successives, des uns et des autres, professeurs ou élèves rendant ingérable de toute manière la gestion pédagogique des classes.

C’est pourquoi le SNES FSU demande un report des épreuves de spé qui se tiendront dans 1.5 mois, un allégement des programmes et des épreuves adaptées avec plusieurs sujets au choix sur ces épreuves reportées et également sur celles devant avoir lieu normalement en juin, cela aurait le mérite d'alléger la pression des examens.

Enfin, il a été évoqué alors qu’aucun texte n’est sorti à la date de cette réunion, le retour à l’accueil obligatoire des professions prioritaires (soignants pour l’instant) y compris en cas de classes fermées. Des précautions seraient prises pour l’accueil de ces enfants, nous sommes convaincus qu’elles seront faites avec brassage.

Tous les comptes rendus des CHSCT sur ce site