Requalification des postes de C en B et de B en A

Vendredi 18 mars, s'est tenu un GT sur les modalités de requalification des postes administratifs dans l'académie.

Le SNASUB-FSU en avait fait la demande dès la première vague en mai 2021 sans avoir été écouté par notre administration qui avait œuvré sans aucune transparence et sans le présenter en CTA.

Nous avions alors, plus que vivement protestés, et nous avons été entendu. Le dialogue lors de ce GT a été riche en échanges et nous avons pu remonter les demandes des collègues dans le cadre de nos mandats syndicaux. L'administration a bien compris notre démarche qualitative pour ces requalifications avec certes la reconnaissance des postes et des missions afférentes, mais nous avons également rappeler l'aspect promotionnel qui ne doit surtout pas être écarté dans la réflexion. Il ne s'agirait pas de se cantonner à utiliser seulement des postes vacants comme l'an dernier.

Ce sont 83 revalorisations qui sont en jeu. 52 de C en B et 31 de B en A. Le but étant de passer en 2026 à 24% de A, 37% de B et 39% de C. Actuellement l'académie est aux alentours de 20-30-50%. Ce plan pluriannuel doit se faire dans la mesure du possible sans mesures de cartes scolaires.

Des priorités ont été dégagées. L'administration va continuer à travailler dessus et nous communiquera ses propositions.

Le SNASUB-FSU a obtenu qu'une base plus large soit utilisée pour les EPLE afin d'optimiser ces requalifications. Nous avons par ailleurs attiré l'attention sur les établissements sous dotés et un équilibre plus favorable de transformation des postes au corps supérieur pour passer en dessous de 50% de catégorie C.

Pour les services, nous avons obtenu la garantie d'une équité entre rectorat et DSDEN sur la requalification des postes en fonction de leur nature.

Lundi 21 mars, se tiendra le CTA relatif à la préparation de la rentrée scolaire 2022 pour les personnels ATSS entre autres. Le SNASUB-FSU y siège avec la FSU.